Photographes exposants 2022

Aux côtés de Adrien Favre et de Laurent Baheux, nos invités d’honneur, seront présents pour exposer leurs oeuvres:

Valérie Blanca

Les Derniers Lions

Le nombre de lions sauvages en Afrique a chuté de plus de 40% ces vingts dernières années, et ils risquent de disparaître d’ici peu. L’homme empiète de plus en plus sur leur territoire, et la chasse aux trophées ainsi que le commerce d’os destinés à la médecine traditionnelle asiatique sont aux sources de cette tragédie. J’essaie par ces quelques photos de rendre hommage à l’animal emblématique de la vie sauvage, à ces animaux sur le point de disparaître si nous ne réagissons pas. Qui voudrait vivre sur une terre sans lions ?

Sébastien Blomme

Haïku

Afin d’être le plus en adéquation avec le papier Washi, j’ai décidé de proposer une sélection de photos ayant toute un côté estampe Japonaise. Ces photos sont donc le plus épuré possible, et seront toutes accompagnées d’un texte s’apparentant à un Haïku.

Lydie Breda

Nature Mystérieuse

La nature est incroyable, complexe et pleine de mystères ! Elle est si fragile et si
forte à la fois ! Elle est tellement riche de par sa faune et de par sa flore ! Je suis
heureuse de découvrir et photographier les hôtes de notre planète et j’adore faire
dégager une ambiance mystérieuse.. Jouer entre l’ombre et la lumière..

Béatrice Chevalier

Coco au fil de l’eau

Cette exposition pour mettre en avant le monde merveilleux des Collemboles de mon jardin. Ils sont photographiés le matin quand le sol est recouvert de rosée ou de givre, au moment magique ou la lumière rencontre l’eau.

Léa Cirotteau

Nature Civilisée

Le fil conducteur de cette exposition tient particulièrement à la sensibilisation de la faune citadine, dite « commune » pour certaines espèces, mais finalement très peu connue et subissant majoritairement des comportements dangereux pour leur santé et donc pour leur survie. Des jeunes en émancipation aux oiseaux nourris, victimes d’anthropomorphisme, à ceux dérangés par une foule curieuse et impatiente, en passant par ceux meurtris par les constructions humaines, chaque photo a une histoire et un sujet de sensibilisation. J’ouvre les échanges sur une photo d’écureuil, petit mammifère rongeur dont l’espèce n’est pas épargnée par le manque de connaissances. Ce style de photo me permet également de mettre en lumière un animal, ses particularités, ou certains éléments de ce qui l’entoure. Je souhaite faire retranscrire tout mon amour pour la faune et en faire ressortir de l’émotion.

Camille Gaubert et Bastien Prévost

De l’ombre à la lumière

Nous proposons une série d’images en clair-obscur. Le contraste entre zone ombragée et zone éclairée permet d’apporter une émotion particulière
aux photos. Nous avons obtenu ces clichés grâce à des techniques de prise de vue particulières
et un travail de retouche permettant d’accentuer les contrastes.

Valentin Marcheguay

Hibou moyen-duc, du juvénile à l’adulte

L’exposition présente une série de dix portraits de hiboux moyen-duc suivis de mai à juillet 2021 jusqu’à leur émancipation, avec pour finir la photographie d’un adulte. Ces hiboux appartenaient à plusieurs nichées réparties dans un rayon de quelques kilomètres au sein des paysages viticoles du nord de la Gironde. De quoi revenir sur de nombreux moments d’émerveillement et mettre en lumière avec détails une espèce aussi fragile que fascinante.

Yvan Martin

L’élégance d’un monde en sursis… Forêts vivantes

« L’élégance d’un monde en sursis » est une exposition plaidoyer pour la sauvegarde et la beauté de la nature sauvage.
Cette exposition évolutive se déclinera à terme sous la forme d’une trilogie dont le premier volet présenté ici s’intitule : « Forêts vivantes ». Dans cette première partie, l’auteur nous entraîne à travers 10 photos à la rencontre d’animaux qui hantent les dernières forêts sauvages, ici en Auvergne mais aussi ailleurs en Europe.

Bastien Masson

Douceurs sauvages

Faune et flore sauvage du Cantal aux tons pastels.

Violaine Mironneau

Pélican onirique

S’il y a bien un oiseau qui me fascine dans ce monde c’est le pélican. Peu dégourdi sur terre, il se dégage de lui une grâce lorsqu’il est sur l’eau qui m’a toujours émerveillée. C’est un oiseau qui a un côté très rêveur, et c’est un aspect que j’essaie de retranscrire dans mes photos, en jouant sur la lumière, les contrastes. Lorsque je prends un pélican en photo, je veux créer un tableau qui nous transporte ailleurs.

Joris Poinceaux

Féeries ailées

Mi-insecte mi-fée, à la rencontre des féeries ailées. Jeux de lumière et d’eau sur le petit peuple ailé. La magie opère à peine le soleil levé. Tout en transparence et finesse, les premières lueurs du jour révèlent des dentelles aux motifs complexes.

Julien Rambeau

Ensemble

L’exposition Ensemble invite le spectateur à prendre conscience de son unité dans la biodiversité.
« Ensemble » est aussi « Vivre ensemble ». Par mimétisme, les duos éveillent l’imagination du spectateur dans un parallèle avec sa propre vie. L’ordre des images facilite le parcours imaginaire des relations fraternelles, puis conflictuelles et enfin amoureuses. Tout un ensemble de vie commun à celui des Hommes. Le voyage imprimé dans un ton sépia apporte une harmonie avec la papier Washi afin de sensibiliser à l’utilisation des matériaux 100% naturels et de valoriser la conception artisanale.

Philippe Ricordel

Hokkaido – Un jour en hiver

Série de 10 photographies réalisées sur l’île d’Hokkaido (Japon). Elles retracent une journée
en hiver se déroulant depuis avant le lever du soleil (Aube) jusqu’après le coucher du soleil (nuit). Elle présente les différentes espèces emblématiques que l’on peut rencontrer sur l’île en hiver (Pygargue de Steller, Grue du Japon,Pygargue à queue blanche, Renard roux, Grand corbeau, Cygne chanteur, Hibou pêcheur de Blakiston).

Frédéric Tillier

Le rougequeue à front blanc, un néo-urbain

Cette exposition souhaite mettre en lumière la population de rougequeue à front blanc dans les différents quartiers de la ville de Chalon-sur-Saône, et à travers elle, l’adaptation des êtres vivants en milieu urbain. Afin de limiter son empreinte écologique, toutes les images ont été réalisées dans un rayon de 3 km autour de chez moi, en me déplaçant uniquement à pied ou à vélo.

Manu et Stéphane Vidal

A l’aube du Renouveau

Après la rigueur de l’hiver, qui rime avec début des parades amoureuses et recherche de sites de nidification, la nature s’éveille doucement. La vie se fraye un chemin à travers des horizons encore endormis, les paysages se parent des premières couleurs absinthe, plumes et poils de la nouvelle génération font leur apparition.
C’est le temps du Renouveau.

Bastien Campistron et Samuel Faure

Humeurs de chevêche

La chouette chevêche est sans aucun doute le rapace le plus expressif ! C’est à travers le regard croisé de deux photographes que vous entrerez dans le petit monde de cette chouette surprenante, tant par son comportement que ses expressions. Soyez les bienvenus dans notre univers de passionnés.

%d blogueurs aiment cette page :